GUINEE / SEKOU KOUNDOUNO, CET HÉROS À HONORER ( Par Sylla Abdoul)

15 février 2021 - GUINEE / SEKOU KOUNDOUNO, CET HÉROS À HONORER ( Par Sylla Abdoul)


Les partisans de la force bestiale jubile en voyant ce vaillant résistant à la dictature du vieux schnock de Sékhoutouréya, s’exiler au Sénégal. Cependant, ils oublie...

GUINEE / SEKOU KOUNDOUNO, CET HÉROS À HONORER ( Par Sylla Abdoul) Mamadou N'Dalaba Diallo
GUINEE / SEKOU KOUNDOUNO, CET HÉROS À HONORER ( Par Sylla Abdoul)


Les partisans de la force bestiale jubile en voyant ce vaillant résistant à la dictature du vieux schnock de Sékhoutouréya, s’exiler au Sénégal. Cependant, ils oublient que Sekou Koundouno ne s’abrite pas derrière une milice criminelle pour imposer ses désidératas au peuple de Guinée. Avec ses compagnons du FNDC, il a joué sa partition dans la mobilisation de foules immenses de guinéens épris de valeurs démocratiques à chacune de leurs manifestations.

Sékou Koundouno et l’ensemble des membres du FNDC, n’avaient pour seules armes que: le papier, la plume et la parole. En face, nous avions des dirigeants qui ont usé et abusé de la force oppressive et répressive pour imposer la forfaiture. Pour torpiller la constitution dans le but de se maintenir au pouvoir et pérenniser la prévarication à la tête de l’État, ces personnes dénuées de tout sens de probité et d’humanité, ont aussi saigné les maigres ressources de l’État pour acheter des consciences.

L’exil n’est pas une faiblesse, face à la terreur débordante, il vaut mieux ne pas s’inscrire dans la témérité. Même en période de guerre, des militaires utilisent le repli tactique. Sekou Koundouno a donc eu raison de s’exiler car plusieurs opposants sont aujourd’hui kidnappés et séquestrés par le satrape reptilien, Alpha Condé. Certains parmi eux sont décédés de façon mystérieuse en détention. Ceux parmi eux qui sont en vie, sont détenus de façon inhumaine. À cela s’ajoute, la militarisation injustifiée de plusieurs quartiers de Conakry ainsi que des restrictions de libertés imposées aux opposants qui n’ont toujours pas le droit de quitter le territoire guinéen.

Aujourd’hui, il vaut mieux être dans la peau de Sekou Koundouno que dans celle de la classe dirigeante actuelle de la Guinée. Le régime illégitime et illégal au pouvoir est aux abois. L’activisme de l’opposition guinéenne l’a rendu hystérique et paranoïaque. Le dictateur est obligé de fermer certaines frontières, non pas pour sécuriser les populations mais, par crainte de prétendues invasions de mercenaires contre son pouvoir. En réalité, le régime se barricade et terrorise l’opposition guinéenne dans l’unique but de se maintenir aux affaires. Pendant ce temps, les populations civiles ne sont pas protégées des actes criminels des coupeurs de routes et autres bandits de grands chemins qui sévissent dans le pays.

Dans ce capharnaüm qui ne dit pas son nom, Sekou Koundouno reste un héros. Je profite de cette publication pour lui envoyer mon salut fraternel et patriotique.
 

Sylla Abdoul, membre de la rédaction du journal en ligne leguepard.net.

Retrouver cet article sur LeGuepard

Par DMN Diallo

Dernières actualités

Fermer la recherche