GUINEE / CELLOU mo DALEIN : FOU OU FAUX ? (Par Ibrahima Kylé Diallo)

10 février 2021 - GUINEE / CELLOU mo DALEIN : FOU OU FAUX ? (Par Ibrahima Kylé Diallo)



Lors de la mascarade électorale de 2020 en Guinée, un citoyen averti avait souligné qu’il fallait être fou pour y participer. J’avais alors ajouté qu’il ...

GUINEE / CELLOU mo DALEIN : FOU OU FAUX ? (Par Ibrahima Kylé Diallo) Mamadou N'Dalaba Diallo
GUINEE / CELLOU mo DALEIN : FOU OU FAUX ? (Par Ibrahima Kylé Diallo)



Lors de la mascarade électorale de 2020 en Guinée, un citoyen averti avait souligné qu’il fallait être fou pour y participer. J’avais alors ajouté qu’il faut être faux pour s’engager dans une compétition aux résultats préfabriqués.

Fou ou faux ? Un fou n’est pas faux, même si ce qu’il dit est l’est, car il n’est pas conscient de ce qu’il fait. En ce sens, un auteur n’est pas obligatoirement responsable de son acte. En revanche, un faux peut bien devenir fou. Une double peine, à la fois morale et maladive.

En politique, la problématique se situe à un autre niveau, car parler de folie ne concerne en rien l’aliénation mentale, mais plutôt la stupidité, le manque de vision, la lourdeur d’esprit, la mégalomanie. On peut, et les cas sont fréquents, être saint d’esprit, ne pas être très intelligent, mais faire des folies. Qui n’a pas eu un grain de folie? Certains en ont en stock.

Cellou mo Dalein signifie Cellou de Dalein. Ici, la préposition « de » en langue peule indique simplement la provenance géographique de la personne concernée mais pas nécessairement la particule de noblesse très prisée par certains.
Les dérives délétères de Cellou me conduisent à penser qu’il faut en finir politiquement et définitivement avec ce type. Combien de personnes sont mortes ou handicapées à vie en son nom et pour son compte? Combien de biens détruits en son nom? Combien de personnes torturées, molestées, insultées, humiliées et emprisonnées en son nom? Que Cellou nous montre ses propres cicatrices, celles de ses femmes, de ses enfants et de ses proches parents. Bien entendu, on ne souhaite le malheur à personne, mais je suis choqué du fait que ce soient toujours les « petits mamadoux » qui trinquent pour le « grand » Mamadou Cellou. Il faut arrêter les frais et mettre fin aux dégâts incalculables.

Mourir pour Cellou, c’est le faire pour rien ! Ses inconditionnels clament niaisement que toutes les victimes ne l’ont été que pour défendre la démocratie en Guinée. Qu’ils arrêtent cette rengaine  imbécile qui ne trompe personne mais qui souille leur mémoire. Ce sont les mêmes individus qui prétendent que personne n’est en mesure de remplacer leur leader. Quelle étroitesse d’esprit ! Si on les comprend, l’Ufdg c’est Cellou et sans lui, elle cesserait d’exister. Cellou est un intellectuel qui n’aime pas les intellectuels surtout lorsqu’ils ont un sens critique aigu. Il veut être le seul à briller. Un égoïsme infécond.
Drôle de parti politique dont la survie est liée à la longévité de son chef. J’avais suggéré à l’Ufdg de faire de Cellou, en quête permanente d’honneurs, son président d’honneur. Peine perdue ! On constate que la devise de l’Ufdg serait « sauver le chef » et sa « constitution » ne semble comporter que deux articles:

Article premier : le chef a toujours raison;
Article deuxième et dernier: quiconque pense que Cellou se trompe n’a pas bien compris l’article premier et doit démissionner.

Cette « constitution » taillée non pas sur mesure mais à la mesure de Cellou est abracadabrantesque !

L’ Ufdg est-elle vraiment l’Union des Forces Démocratiques de Guinée? Où sont ses forces? Ce parti a additionné tellement de faiblesses qu’il en est devenu obèse. Comme il est difficile de le soigner, ses dirigeants seraient bien inspirés d’en prendre soin en changeant de capitaine. Cellou dirige une cellule entrepreneuriale fonctionnant avec deux catégories de conseillers : une ribambelle de collaborateurs économiquement faibles qui sont ses salariés ( sans conviction mais à la recherche de victuailles) et une poignée de gros et gras commerçants incultes (ses créanciers) aux têtes aussi dures que des parois de containers.

Ce sont ces commerçants, soi-disant opérateurs économiques, alors qu’ils ne font que spéculer, qui ont permis à Cellou de prendre en otage les militants et sympathisants de l’Ufdg et de les fragiliser sur le plan pécuniaire et sécuritaire. Celui qui pense que tout s’achète devient nécessairement arrogant et ne parle qu’en termes de profits. Les commerçants n’ont pas encore réussi à acheter le palais de la Présidence. Attendent-ils une baisse de prix pour réaliser ultérieurement une plus-value plus conséquente ?

Qui n’a pas vu Cellou en situation? On se rend compte qu’il n’a jamais été l’homme de la situation, mais celui qui s’adapte à toutes les situations. En calculateur froid, il a déçu les siens et contribué à détruire leurs biens. Au sein de l’opposition dont il était pompeusement le chef de file, avec tous les avantages financiers et protocolaires y afférents, il a déconcerté ses pairs et instauré une atmosphère fétide de suspicion.

Cellou fait-il des folies?  Certainement !  Est-il fou? Pas encore !  Est-il faux ? Sans aucun doute !

Cellou censé être intelligent et c’est ce qui fait vraiment peur car lorsqu’un homme doué est faux, il devient extrêmement dangereux. Le chef de l’Ufdg a réussi à créer en Guinée et au sein de la diaspora guinéenne un climat de terrorisme intellectuel dans lequel toute critique de ses faits et gestes est perçue comme une attaque personnelle relevant d’une jalousie morbide ou un frein à son accession au pouvoir suprême.

J’ai écouté des pro-Cellou hystériques (plus dangereux qu’un virus mutant du Covid-19) au sein même de ma propre famille. Si vous leur demandiez d’ouvrir les yeux pour voir la réalité en face, ils pourraient vous ouvrir la tête. Pour eux, Cellou est l’homme providentiel qui a réuni tous les militants et sympathisants de l’opposition alors qu’en réalité, ce sont eux qui se sont ralliés à lui sur la forte recommandation du doyen Bah Mamadou, aujourd’hui disparu.

Cellou ne se fatigue pas, il fatigue les autres. Il ne se trompe pas, il trompe les autres. Il ne sert personne, il se sert des autres. En accompagnateur accompli, il conduit beaucoup de personnes jusqu’aux barreaux de la prison. Bien sûr, il est resté devant les barreaux. Les infortunés sont encore derrière les barreaux. Quel est ce chef, confiné chez lui, qui confirme son incapacité à secourir des prisonniers politiques ?

Que peut-on tirer de Cellou ? Rien ! Que pourrait-on lui donner comme conseil ? 
Qu’il fasse son introspection en pensant aux victimes depuis 2010.  Il n’a certainement jamais tiré un coup de fusil. Il n’utiliserait un couteau qu’en cours de repas. Personne ne le suspecte d’avoir versé lui-même du sang.  Mais quelle quantité de sang versé inutilement en son nom, eu égard à sa myopie  politique et à ses dérives sectaires. Il a tellement échoué qu’il donne l’impression d’être formaté pour perdre.

Il devrait se retirer définitivement de la politique et espérer acquérir un brin de sagesse lui conférant un titre de… « Dalein Lama » !

Je vous salue, exceptionnellement à la folie !
 
 

KYLE  D.

Retrouver cet article sur LeGuepard

Par DMN Diallo

Dernières actualités

Fermer la recherche